Vous êtes ici » Bénéficiaires » Stagiaires de la formation professionnelle

Stagiaires de la formation professionnelle

Publié le 16 février 2013

 

Le Conseil Régional propose d’accompagner des jeunes ou des adultes, dans leur projet professionnel lorsque celui-ci requiert un stage longue durée à l’étranger. Cette mesure vise à soutenir leur démarche pour leur permettre d’acquérir la formation complémentaire nécessaire à leur insertion professionnelle future.

CRITÈRES D’ÉLIGIBILITÉ

L’aide de la Région doit accompagner un projet professionnel défini. Par le biais de stages longue durée (13 ou 14 semaines), elle leur offre de pouvoir perfectionner leur connaissance d’une autre langue et/ou de s’ouvrir aux expertises d’un autre pays.

Le repérage doit être réalisé par un professionnel, conseiller (Pôle Emploi) ou responsable d’organisme de formation, association… Ils devront s’assurer de la qualité du projet général et de la pertinence du volet international sollicité par les candidats à son accomplissement et en prescrire le besoin.

La préparation et la gestion du stage seront assurées par un opérateur de formation qui présentera les détails du parcours de formation et, le cas échéant, les conditions d’accueil.

CONDITION D’ATTRIBUTION ET MONTANT DES AIDES

L’organisme chargé de l’accompagnement du candidat dans son stage longue durée développera avec lui les phases nécessaires à la réussite du projet de formation, à savoir :

  • Une phase de préparation en France (3 semaines)
  • Un stage professionnel dans un pays partenaire qui comprendra :
    • Le logement en famille d’accueil ou autre,
    • Des cours de langue intensifs (environ 3 semaines)
    • Un stage longue durée en entreprise (environ 11 semaines)

L’aide du Conseil régional ne pourra excéder 1500 € par projet. La procédure de sélection sera réalisée sur la base d’un appel à projet et dans le respect de l’enveloppe budgétaire dédiée à cette mesure.

GESTION

Le Conseil régional procédera à la sélection des candidatures proposées et réunira unjury notamment composé de professionnels, chargé de juger la pertinence, la faisabilité et le bien fondé du projet par rapport aux objectifs initiaux.

OBLIGATIONS DES BÉNÉFICIAIRES

Les différentes phases du projet devront faire l’objet d’une mutualisation dès lors que celle-ci s’avérera possible. Ainsi la phase de préparation doit pouvoir être commune à plusieurs opérateurs. Des comptes-rendus des opérations seront exigés à l’issue de chaque action. Des outils de mesure seront systématiquement intégrés afin de pouvoirprocéder aux évaluations des actions entreprises.

Télécharger le dossier

TÉMOIGNAGE